Parks Canada History
Résumés parc

Résumés parc
Yukon

Alberta | Colombie-Britannique | Île-du-Prince-Édouard | Manitoba | Nouveau-Brunswick | Nouvelle-Écosse | Nunavut | Ontario | Québec | Saskatchewan
Terre-Neuve-et-Labrador | Territoires du Nord-Ouest | Yukon

Tous les textes et photos sont la propriété de Parcs Canada ou le Répertoire canadien des lieux patrimoniaux (Sauf indication contraire) et ont été extraites de l'une ou l'autre Parcs Canada ou Lieux patrimoniaux du Canada. Les parcs avec un fond gris sont gérés par Parcs Canada.



©Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, 2000
Lieu historique national du Canada de l'Ancien-Édifice-Administratif-du-Territoire
Dawson, Yukon

Le lieu historique national du Canada de l’Ancien-Édifice-Administratif-du-Territoire se trouve à Dawson, au Territoire du Yukon. Situé sur un terrain paysagé, le bâtiment de deux étages et demi est le plus grand de tous les bâtiments érigés entre la fin du XIXe siècle et le début du XXe siècle, à l’époque de la ruée vers l’or du Klondike, sur le territoire qui forme aujourd’hui le lieu historique national du Canada du Complexe-Historique-de-Dawson. De style néoclassique, l’édifice présente une façade principale impressionnante, agrémentée d’une entrée à frontons en saillie flanquée de colonnes ioniques doubles.

La valeur patrimoniale de l’Ancien édifice administratif du Territoire réside dans ses liens avec la ruée vers l’or du Klondike de 1896 et le développement subséquent des territoires du Nord et du reste du Canada. En érigeant un bâtiment de style architectural si imposant dans un endroit isolé comme Dawson, le gouvernement du Canada montrait clairement sa détermination à remplir son rôle administratif et à affirmer sa souveraineté sur le territoire contigu à l’État américain de l’Alaska.

Conçu en 1899 par l’architecte du ministère des Travaux publics Thomas W. Fuller, l’édifice est construit en 1901 pour devenir le centre législatif et administratif du nouveau territoire du Yukon. Lorsque la ruée vers l’or commence à s’essouffler et que la population de Dawson diminue, le gouvernement décide de centraliser les services territoriaux et fédéraux dans l’édifice administratif, qui demeure le centre du gouvernement territorial et fédéral jusqu’en 1953, année ou la capitale du Yukon est déplacée à Whitehorse.

©Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, W. Lynch, 1995
Lieu historique national du Canada de l'Ancien-Palais-de-Justice-Territorial
Dawson, Yukon

Cet imposant édifice bàti en 1900-1901.

Le lieu historique national du Canada de l'Ancien-Palais-de-Justice-Territorial est un bel édifice sur deux étages à ossature de bois de style classique bien en évidence dans le lieu historique national du Canada du Complexe-Historique-de-Dawson à Dawson, dans le Territoire du Yukon. Le bâtiment se distingue par ses proportions imposantes, les fenêtres à guillotine deux sur deux régulièrement disposées, et son toit en croupe recouvert de métal et surmonté d'un lanternon. C'est maintenant Parcs Canada qui entretient ce centre d'attraction urbain.

Sa valeur patrimoniale a trait à son identité à titre de symbole du système judiciaire canadien, telle qu'illustrée par sa conception formelle et fonctionnelle.

Construit sur mesure afin de remplacer le palais de justice d’origine en rondins et trop petit, l’ancien palais de justice territorial a été conçu avec deux salles de tribunal afin d’accueillir un volume accru d’affaires judiciaires. La construction d’une telle structure à Dawson, ville très éloignée, montrait la détermination du gouvernement canadien d’établir un environnement de stabilité dans le territoire. Conçue par Thomas Fuller, architecte du ministère des Travaux publics, cette structure a été construite de 1900 à 1901. Après le déménagement du palais de justice en 1910, la Police à cheval du Nord-Ouest a repris l'édifice et l’a aménagé de façon à subvenir à ses besoins. En 1954, les Sœurs de Sainte Anne en ont fait un hôpital. Elle y ont apporté d'autres modifications intérieures et lui ont ajouté une nouvelle aile, tout en préservant l'intégrité des façades extérieures d'origine. Aujourd'hui, Parcs Canada entretient l'édifice dans le cadre du lieu historique national du Canada du Complexe-Historique-de-Dawson.

©Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, 1985
Lieu historique national du Canada de la Banque-de-Commerce-Canadienne
Dawson, Yukon

Le lieu historique national du Canada de la Banque-de-Commerce-Canadienne est situé dans le secteur riverain de la ville de Dawson, au Yukon. Il s’agit d’un élégant bâtiment de deux étages construit avec du bois d’épinette obtenu sur place et dont les façades sont recouvertes de feuilles de métal estampées, sablées et peintes pour produire l’apparence du grès gris. Malgré la petite taille du bâtiment et la simplicité des matériaux utilisés, il s’agit d’une tentative ambitieuse de construction suivant l’architecture classique. En effet, le bâtiment comporte plusieurs éléments faits tous de métal estampé, tels une corniche, des pilastres, des moulures détaillées et un faux parement de pierre bossagée.

La valeur patrimoniale de la Banque de Commerce Canadienne de Dawson est liée au rôle que le bâtiment a longtemps joué dans l’histoire du Yukon, à l’excellence et à la complexité de sa conception et de sa composition, particulièrement pour un bâtiment construit dans une région du Nord, et à son emplacement bien en vue au coeur du secteur historique de la ville de Dawson, qui a été témoin de l’époque de la ruée vers l’or. Établie à l’origine sous une tente, la Banque de commerce canadienne est déménagée plusieurs fois avant de s'installer dans le bâtiment actuel conçu et construit par W. P. Skillings et par Robert Moncrief, en 1901. Le style architectural grandiose du bâtiment témoigne de l’importance des services offerts par la banque, comme l’achat d’or, la fonte de l’or et la production de lingots, de même que le courtage de l’or sur les marchés internationaux. Caractérisé par des formes complexes, le bâtiment était considéré comme un symbole éloquent de l’importance de la banque au sein de la communauté. Les activités de la banque ont cessé en 1989.

©Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada
Lieu historique national du Canada du Complexe-Historique-de-Dawson
Importante collection de bâtiments datant de l'époque de la ruée vers l'or du Klondike
Dawson, Yukon

Les lieux historiques nationaux du Canada du Klondike commémorent la ruée vers l'or de 1896 et le rôle qu'ont joué les grandes sociétés minières pour le Klondike et le transport fluvial au Yukon. Dawson, qui a l'avantage d'être située au confluent du fleuve Yukon et de la rivière Klondike, est rapidement devenue, à l'époque, l'âme du Klondike et de ses champs aurifères.

Le complexe historique de Dawson comprend le centre-ville de Dawson City, au Yukon, une ville fondée pendant la ruée vers l'or du Klondike, sur un terrain plat situé au confluent des rivières Yukon et Klondike, dans un vaste paysage accidenté nordique. La plupart de ses édifices illustrent l'architecture pionnière de style «boomtown », par leurs dimensions modestes, leur masse simple et leur construction de bois.

Le complexe historique de Dawson a été désigné lieu historique national du Canada pour son association avec tous les aspects de la ruée vers l’or du Klondike (1896-1910) et ses impacts sur l’histoire du Canada.

La valeur patrimoniale du complexe historique de Dawson a trait au fait qu'il rappelle l'époque de la ruée vers l'or du Klondike grâce à ses éléments paysagers naturels et bâtis préservés. Les limites définies dans l’arpentage initial du lotissement urbain ainsi que les nombreux bâtiments rudimentaires, généralement regroupés, revêtent une importance particulière. Ces bâtiments attestent la nature initiale de la ville, sa diversité, son isolement dans le Nord, et ses liens avec les activités minières pendant la période de 1896 à 1910. Depuis les années 1960, Parcs Canada a restauré puis ouvert au public plusieurs bâtiments du complexe. Ce faisant, il ouvre la voie à la transformation du Complexe historique de Dawson en attraction touristique.

Édifices inclus dans le Complexe:
  • ancien palais de justice territorial (see below)
  • banque de Commerce canadienne
  • banque de la British North America / banque de Montréal
  • bibliotéque Carnegie/temmple maçonnique
  • bureau de poste de Dawson
  • cabane Robert-Service
  • chez Ruby
  • compagnie Klondike Thawing Machine
  • forge Billy Bigg
  • hötel Yukon (see below)
  • logements des agents mariés de la Police Montée du Nord-Ouest
  • magasin Winaut
  • résidence du Commissaire
  • théâtre Palace Grand
  • édifice du Daily News
  • église St. Paul (see below)

©Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, John Gould, 1998.
Lieu historique national du Canada de la Concession-de-la-Découverte (Concession no 37903)
Bonanza Creek, Yukon

C'est au lieu historique national du Canada de la Concession-de-la-Découverte (Concession no 37903) que la ruée vers l'or du Klondike a commencé. Il s'agit d'une concession minière légale, mesurant environ 152,4 (500 pieds) par 609, 6 mètres (2000 pieds), située sur le ruisseau Bonanza, un affluent de la rivière Klondike, près de la ville de Dawson, dans le territoire du Yukon. Cette concession est située dans une vallée encaissée que les chercheurs d'or ont draguée à la main et avec des machines, laissant des traînées de boue de minerai et abîmant les versants surmontés de zones densément boisées.

©Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, JF Bergeron, 2000
Lieu historique national du Canada de la Drague-Numéro-Quatre
Symbolise l'importance des opérations de dragage (1899-1966) avec l'évolution des techniques d'exploitation aurifère au Klondike
Bonanza Creek, Yukon

Peu de temps après la découverte de grandes quantités d'or au Klondike, on a amené des dragues au Yukon, et la première fut construite à l'automne de 1899. Parmi les deux douzaines de drague utilisées dans cette région, la drague no. 4, qui se trouve aujourd'hui sur la concession no. 17, en aval concession Discovery, dans Bonanza Creek, près de l'endroit où l'on cessé de utiliser, en 1960. Il s'agit de la plus grande drague à godets en ligne en Amérique du Nord. Elle a été conçue par la Marion Steam Shovel Company.

La Drague Numéro Quatre est une drague à sluice à godets en ligne servant à extraire l'or placérien. Elle est située près de l'endroit où l’on a cessé de l’utiliser, dans le champ aurifère du Klondike, juste à l'extérieur de Dawson, au Yukon. Elle a été préservée et possède maintenant le statut de site historique.

La Drague-Numéro-Quatre a été construite en 1912-1913 par la Canadian Klondike Mining Co. pour extraire l'or du gravier de la vallée de la rivière Klondike, puis démantelée en 1940, parce que cette activité n'était plus rentable. Les principales pièces de sa mécanique ont été remises à neuf par la Yukon Consolidated Gold Company, enchâssées dans de nouvelles coque et superstructure en bois construites dans la crique Bonanza, où elle fut utilisée de septembre 1941 à l'automne 1958, et coula en 1959. Depuis, elle est préservée à titre de lieu historique national.

La valeur patrimoniale de ce lieu a trait à ses liens avec les mines d'or du Klondike, et au fait qu'il atteste la technique de dragage avec sluice à godets en ligne utilisée par les compagnies, de 1899 à 1966, pour extraire l'or placérien des champs aurifères du Klondike.

©Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada
Lieu historique national du Canada de l'Église-Anglicane-St. Paul
Dawson, Yukon

Le lieu historique national du Canada de l’Église-Anglicane-St. Paul, situé au bord de la rivière Yukon, fait partie du lieu historique national de Canada du Complexe-Historique-de-Dawson (Territoire du Yukon). Cet exemple d’architecture de mission pionnière a été construit en 1902 selon le style néogothique avec des volumes simples surmontés d’un toit en pente raide. L’édifice rectangulaire possède une tour centrale rattachée à l’extrémité ouest, des transepts tronqués et une abside semi-circulaire. Des fenêtres en ogive, placées régulièrement sur les côtés, éclairent la nef, et des rosaces sont disposées en hauteur à l’extrémité des transepts. L’ornementation modeste comprend des madriers décoratifs de couleur sombre et à colombages dans la partie supérieure de la tour.

Érigée en 1902 pour desservir le nouvel établissement de Dawson, cette modeste église est un exemple significatif de l'architecture religieuse de mission. Son design sobre, rehaussé de vitraux en arc brisé, de boiseries ouvragées et de son esthétique du mouvement Arts and Crafts, s’allie au style néogothique. D’autres éléments de sa conception comprennent la structure apparente du toit, composée de lourdes pièces de bois, ainsi que les pseudo-transepts qui abritent l’orgue, la salle de réunion, la salle de chorale et la sacristie. Ce bâtiment, qui a remplacé une ancienne construction en rondins, témoigne de la longue présence de la mission anglicane dans le nord canadien, qui s’installe ici dès les années 1860 s'adressant d'abord aux peuples autochtones, puis aux chercheurs d'or et aux colons.

©Heritage Canada / Patrimoine Canada
Lieu historique national du Canada de l'Hôtel-Yukon
A small wooden false-front building on First Avenue, "Dawson City's" major street at the height of the Klondike Gold Rush.
Dawson, Yukon

L'hôtel Yukon est un petit édifice en bois avec une fausse façade, qui était situé sur la Première avenue de ''Dawson City'', la rue principale au moment de l’apogée de la ruée vers l'or du Klondike. De la Troisième avenue, qui longe le site, on peut apercevoir ses murs latéraux en billes et son toit en pente.

La valeur patrimoniale de l'hôtel Yukon a trait au fait qu'il constitue un exemple typique des édifices commerciaux construits à l'apogée de la ruée vers l'or du Klondike, tels que l'attestent son site, sa localisation et sa composition. Cet hôtel, construit en 1898 par J. E. Binet, a d'abord été appelé le bloc Binet. À l'origine, on l'a loué pour y placer des bureaux du gouvernement, puis il est devenu un hôtel en 1900, vocation qu'il a remplie sous diverses appellations jusqu'en 1957. Le bâtiment a été restauré, et il fait aujourd'hui partie du lieu historique national du Canada du Complexe-Historique-de-Dawson.

©Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, P. McCloskey, 1977
Lieu historique national du Canada S.S. Keno
Bateau à vapeur en bois, construit en 1922 (140 pieds x 30 pieds, 3 ponts) mis en cale sèche à Dawson, au cœur du Klondike.
Dawson, Yukon

Le lieu historique national du Canada S.S. Keno est un vapeur fluvial à une roue accosté sur la rive du fleuve Yukon, près de la rue Front, à Dawson, dans le territoire du Yukon.

Le S.S. Keno a été désigné lieu historique national du Canada parce qu'il est représentatif des vapeurs et des autres navires qui ont autrefois sillonné le lac et le fleuve Yukon.

La valeur patrimoniale du S.S. Keno a trait à sa lisibilité, à son intégralité et à sa représentativité des vapeurs à une roue et à faible tirant d'eau construits pour assurer le transport maritime sur le fleuve Yukon. Le S.S. Keno a été construit à Whitehorse en 1922, pour transporter des minerais à partir de Mayo Landing sur la rivière Stewart, jusqu'à l'île Stewart sur le fleuve Yukon. En 1937, il a été coupé en deux, puis allongé de trois mètres, voyant ainsi sa capacité de chargement augmentée. Il a toutefois été mis hors service lorsque l’ère de la navigation fluviale toucha à sa fin en 1953, puis remis à neuf en 1960, avant d’être déplacé en aval à Dawson, où il sert maintenant de site historique ouvert au public.

©Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada
Lieu historique national du Canada S.S. Klondike
Le plus gros et le dernier bateau à vapeur du Yukon
Whitehorse, Yukon

Les bateaux à roue arrière de la British Yukon Navigation (BYN) Company sillonnèrent le cours supérieur du fleuve Yukon, entre Whitehorse et Dawson, pendant la première moitié du XXe siècle. Construit en 1929, le S.S. Klondike était le plus gros vapeur de la flotte de la BYN. Il coula en 1936, mais fut reconstruit et mis à l'eau au printemps de 1937. Fixé à demeure sur les berges du fleuve Yukon à Whitehorse (Yukon), le S.S. Klondike a retrouvé l'apparence qu'il avait de 1937 à 1940. Il rend hommage à l'ère des bateaux à roue et au réseau de transport fluvial intérieur qui raccordait le Yukon au reste du monde avant l'avènement des routes.

©Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, David Neufeld
Lieu historique national du Canada T'äw Tà'är
Teslin River, Yukon

Véritable carrefour régional, ce lieu évoque les multiples activités d’utilisation du territoire qui constituait le cycle annuel de déplacements et de récoltes des Ta’an Kwäch’än. Les sentiers et les voies navigables qui se croisaient à T’äw Tà’är ont mené à la création d’un réseau d’unions matrimoniales, de lignées généalogiques, d’entraide et de déplacements, ainsi qu’au maintien de bonnes relations de voisinage, liant culturellement les peuples athapascans du Yukon entre eux et à leurs terres ancestrales. Situé à la jonction d’un réseau de sentiers et de voies navigables et menant aux territoires d’autres groupes, cet endroit permet d’établir des contacts et des relations avec des groupes voisins apparentés, tels les peuples tutchones du Nord, tagishs, tlingits et kaskas.

©Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, 2000
Lieu historique national du Canada de Tr'ochëk
Dawson, Yukon

Le lieu historique national du Canada de Tr’ochëk est situé sur une plaine alluviale en amont du confluent du fleuve Yukon et de la rivière Klondike, juste au sud de Dawson (Yukon). La rivière Klondike sillonne les hautes collines qui longent la rive est du fleuve Yukon et contourne la base d’une colline escarpée, où se forme un replat élevé. La plaine alluviale de la rivière se caractérise par un grand pré herbeux et dégagé qui contient les vestiges de camps de pêche hän, des aires traditionnelles de cueillette de plantes et des points de vue qui donnent sur des terres ancestrales de la Première nation Tr’ondëk Hëwch’in. La reconnaissance officielle s’applique à la plaine alluviale située en amont du confluent de la rivière Klondike et du fleuve Yukon, au versant qui se trouve au sud de cette plaine et à une partie des falaises qui surplombent le fleuve Yukon juste en amont du confluent.

Tr’ochëk est représentatif du « pays » des Tr’ondëk Hëwch’in, au centre de la vallée du fleuve Yukon. Il contient des ressources archéologiques des périodes préhistorique tardive et protohistorique qui témoignent de l’influence profonde du fleuve Yukon sur la culture traditionnelle, l’histoire orale, la langue et les noms de lieux hän. Pendant d’innombrables générations, les Hän s’installent dans les camps de pêche de Tr’ochëk au milieu de l’été et y restent jusqu’à la fin de l’automne. Ils y pêchent le poisson qu’ils font ensuite sécher, nettoient des peaux d’orignaux et de caribous et préparent d’autres aliments qu’ils entreposent en vue de l’hiver. Les Hän font une utilisation saisonnière de cet emplacement, nommé Tr’ochëk, ce qui signifie « l’endroit à l’embouchure de la rivière », jusqu’à ce que l’arrivée de milliers de chercheurs d’or à l’époque de la ruée vers l’or du Klondike, à la fin du XIXe siècle, bouleverse leurs modes de vie traditionnels.

La rivière a une valeur pratique aux yeux des Hän, qui l’utilisent comme voie de transport et source de nourriture. Les relations, les histoires et les liens symboliques qui s’y rattachent lui confèrent également une valeur spirituelle. Ce paysage culturel comporte aussi des sentiers et des points de vue liés à l’histoire orale ainsi qu’aux pratiques ancestrales de chasse, de pêche et de cueillette de nombreuses générations de Hän.

©Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada
Parc national du Canada Ivvavik
Siège social: Inuvik, Yukon

Aire de mise bas de la harde de caribous de la Porcupine.

Ivvavik, qui signifie « lieu pour mettre au monde, aire de croissance » en inuvialuktun, la langue des Inuvialuit, est le premier parc national du Canada créé à la suite d'une entente visant une revendication territoriale des Autochtones. Le parc protège une grande partie du terrain de mise bas de la harde de caribous de la Porcupine et représente les régions naturelles du nord du Yukon et du delta du Mackenzie.

©Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, 2012
Parc national et réserve de parc national du Canada Kluane
Siège social: Haines Junction, Yukon

Yukon, site du patrimoine mondial de l'UNESCO et le plus haut sommet au Canada.

Le parc national et la réserve de parc national du Canada Kluane s'étendent sur une superficie de 21 980 kilomètres carrés. C'est une terre de montagnes hautes et accidentées, d'immenses champs de glace et de vallées luxuriantes qui soutiennent un éventail diversifié de plantes et d'animaux et offrent une gamme variée de possibilités d'activités de plein air. Kluane abrite également le mont Logan (5 959 m/19 545 pi), le pic le plus élevé au Canada.

Au sein d'un réseau de parcs et de lieux historiques nationaux couvrant l'ensemble du Canada, Kluane protège et met en valeur un exemple d'importance nationale de la région naturelle de la chaîne Côtière du Nord et le patrimoine culturel qui y est associé. L'objectif de Parcs Canada consiste à aider la population à découvrir cet endroit, à l'apprécier à sa juste valeur et à en profiter pleinement, tout en veillant à en protéger l'intégrité écologique et commémorative, dans l'intérêt des générations actuelles et futures.

©Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada
Parc national du Canada Vuntut
Siège social: Old Crow, Yukon

Paysage unique du nord du Yukon qui a échappé à la glaciation.

Le parc national Vuntut, créé en 1995, fait partie de l'Entente définitive de règlement des revendications territoriales de la Première nation gwitchine vuntut. Vuntut, mot qui signifie « entre les lacs » en langue gwitchine, occupe une superficie de 4 345 km 2 de nature sauvage à l'extrémité nord-ouest du Yukon. Le parc est délimité par le plateau et le parc national Ivvavik au nord, par la frontière internationale et la Réserve faunique nationale de l'Arctique à l'ouest, par le confluent du ruisseau Black Fox et de la rivière Old Crow à l'est et par la rivière Old Crow au sud.

yt-f.htm
Last Updated: 23-Mar-2015